Être là, présent, se tenir prêt, sentir son environnement et les enjeux qu’il impose, envisager et reconnaitre les influences des événements extérieurs et savoir composer avec,  …

La liste est longue encore si l’on cherche les affinités entre l’artiste martial et l’artiste de la scène: L'acteur et le combattant.

Être acteur devient un therme générique qui désigne cette capacité à être présent à l’instant et, dans ce temps, responsable de ses actes. 

Programme conduit par 

Pierre Tallaron

L’outil Sauvage / étrangères créations

& 

Julien Micollet

La Fabrique du Souffle / Systema Social Club

Dojo de pratiques martiales et énergétique : *Systema -Art Martial Russe  / QIgong Sibérien"

 

 Julien Micollet / 

Dans la pratique le Systema, est avant tout un travail sur soi où l’on va se confronter à ses émotions (stress, peur, appréhension) et tenter de les équilibrer grâce à la respiration, socle sur lequel s’appuie tout l’enseignement. Face à une multitude de situations de combat et/ou de survie (debout, sol, plusieurs agresseurs, couteau, bâton, etc…) on apprend à connaitre ses capacités d’adaptation, de réaction. 

Quatre principes guideront la pratique : la respiration, la détente, la structure du corps et le mouvement. C’est leur unité qui fait le Systema. Certains disent que le Systema peut profondément changer ses pratiquant.e.s sous de nombreux aspects, voire les reconstruire… 

D’expérience, on a pu constater que pour grand nombre de pratiquant.e.s ce travail se révèle un puissant libérateur de tensions physiques et psychologiques. Et ce goût de liberté déborde vite du cadre des entrainements ou d’une hypothétique confrontation… 

 

 

 

Pierre Tallaron /
La pratique de l'acteur combattant est une attitude, une disposition, dans lequel l’acteur et l’actrice peuvent être nourris par leur écoute ample et multiple de la réalité: sensorielle, émotionnelle, intuitive, narrative, …

Les acteurs et actrices font le choix de prendre place dans un espace scénique: de se rendre visible et audible pour un public.

Ils ont aussi la possibilité d’être pour ce public une surface de projections.

Chaque spectateur et spectatrice  peut cultiver un ensemble de sens, de significations, d’interprétations, de rêves, de symboliques et de réalités augmentées émanant du travail de l’acteur et de l’actrice.

 

En d’autres termes, être acteur et actrice n’est pas un but mais moyen.  

C’est un moyen que l’on accepte de devenir pour que le public puisse accéder à une qualité de lecture au delà des apparences.

Être acteur, actrice, est donc un travail quotidien intense, profond, qui se redéfinit sans cesse. 

 

L’acteur combattant et l’actrice combattante, sont celles et ceux qui entrent en combat à l’intérieur de leur pratique: qui luttent pour conquérir les espaces libres de la création - émancipés de toutes comparaisons avec ce qui existe déjà, et guidés par un sens précis et souple de l’intuition.